Histoire du socialisme européen


Le socialisme européen est un mouvement politique, opposant le capitalisme. Il véhicule le sens de liberté, égalité et fraternité et pose comme principe de prendre parti pour la société depuis XIXe siècle. Actuellement, il forme le parti gauche du système politico-social du gouvernement européen.

Les origines du socialisme européen au XIX° siècle

socialisme-europeen.jpg

Avant  l’an 1900,  le socialisme européen regroupaient les socialistes « utopiques  ou saint-simoniens ». C’est avec l’ère de la révolution industrielle qui a créé une large différence de classes sociales (ouvriers et bourgeois) et le concept développé par Karl Marx y afférent, que le mouvement socialisme était devenu une réalité et ancré dans le cœur des militants. Avec la divergence des idées des démocrates socialistes, le socialisme européen s’étaient développé et s’internationalise. La force de lutter pour avoir de nouvelles conditions de vie notamment de travail engendrées par cette révolution industrielle a marqué la vague du socialisme dans la conquête de pouvoir républicain européen. Durant la IVe république, les socialistes étaient marqués comme étant une force politique les plus représentés dans la Résistance. C’était le premier courant politique de Résistance non communiste de l’époque. Depuis, la visibilité du socialisme européen a été apposée.

Le socialisme en Europe aujourd’hui

le-socialisme-en-europe-aujourdhui.jpg

La gauche républicaine participe largement à la vie politique européenne.  Toutefois l’union des partisans à l’interne de ce mouvement se voit à la dérive. Certains disent être de gauche en votant implicitement du côté de la droite pour son propre intérêt. D’autres, étant des socialistes non communistes, opposant l’idée de libérale même ! Ce spectre diminue le pouvoir du socialisme européen et donne force au parti de la droite. De plus,  l’ère du capitalisme trouve son apogée. Il inculque dans la tête de la population la question de finance à la place de la gratuité dans toutes les activités sociales. Or, l’argent différencie l’être humain en dominant et dominé (riche et pauvre). Ce qui ruine davantage l’idée d’égalité et de fraternité, véhiculée par le socialisme européen à l’origine.